Skip to main content

Accompagner les parcours professionnels des salariés

les outils pour les salariés

les outils pour les salariés

La mise en œuvre du parcours

La mise en œuvre du parcours

Le travail sur le projet professionnel

Le travail sur le projet professionnel

Rappelons que cette démarche d’accompagnement des parcours professionnels des salariés, est, de manière générale, bénéfique pour les collaborateurs, mais aussi pour l’entreprise qui travaille ainsi sur la gestion des compétences et des aptitudes en interne.

L’encadrement intermédiaire est mobilisé dans le cadre des entretiens professionnels au minimum tous les deux ans. Il instaure un dialogue avec le/la salarié(e) pour faire le point sur ses compétences et ses aspirations, identifier des poursuites de carrière en lien avec son projet professionnel et les besoins de l’entreprise.

Lorsqu’un(e) salarié(e) ne peut pas rester à son poste de travail pour raisons de santé, cet accompagnement revêt une importance particulière. Il est assorti d’une notion d’urgence, alors que la personne est fragilisée.

Que son évolution soit possible dans l’entreprise ou qu’il faille envisager de rechercher un poste adapté dans une autre entreprise, voire dans un autre secteur, des outils structurants peuvent être mobilisés.

les outils pour les salariés

Avant d’examiner les différents dispositifs d’accompagnement en matière d’élaboration et de mise en œuvre d’un projet professionnel, rappelons qu’il existe des outils destinés à accompagner les salariés tout au long de leur parcours professionnel.

Le compte personnel d'activité :

Le Compte personnel d’activité (CPA) regroupe 3 comptes : le compte personnel de formation (CPF), le compte engagement citoyen (CEC) et le compte professionnel de prévention (CPP). Le CPA  permet à chacun de construire son parcours professionnel ainsi que la création d’un droit universel à la formation.

Il est ouvert pour toute personne débutant sa vie professionnelle, qui, au fil de sa carrière, accumulera des droits et pourra décider de leur utilisation : formation, accompagnement dans un projet de création d’entreprise, bilan de compétences, actions en lien avec leur engagement bénévole, financement de permis de conduire, passage à temps partiel ou départ anticipé à la retraite pour ceux qui ont occupé des emplois pénibles.

Sur le site du CPA, se trouve une plateforme de services numériques innovants qui aidera le/la salarié(e) dans ses démarches (définir son projet, cibler sa recherche d’emploi, trouver un organisme de formation, etc.)

Parcours compétences :

Parcours Compétences est un outil en ligne créé par le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et ses partenaires. Il permet à toute personne de présenter son parcours professionnel, ses connaissances techniques, ses compétences organisationnelles, ses aptitudes managériales… et l’accompagne tout au long de sa carrière.

Le travail sur le projet professionnel

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif d'accompagnement gratuit, confidentiel et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s'il y a lieu, établir un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité, mobilité interne ou externe, démarche de VAE...). Il est assuré par des conseillers d'organismes habilités. Il est accessible à tout actif.

Le CEP comporte les prestations suivantes :

  • un entretien individuel pour analyser sa situation professionnelle,
  • un conseil visant à définir son projet professionnel (il peut être complété, le cas échéant, par un bilan de compétences),
  • et un accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet : entretiens réguliers avec un conseiller,  appui avec des logiciels d’orientation, enquêtes métiers à réaliser, possibilité de journées d’immersions professionnelles dans des structures hors employeur, orientation vers le dispositif le plus adapté et le professionnel compétent, recherche de formations (titre, organisme), démarches de financement auprès des organismes habilités…

À l'issue de l'entretien, un document de synthèse est remis au bénéficiaire récapitulant son projet d'évolution professionnelle et la stratégie envisagée pour sa mise en œuvre.

Les organismes habilités sont les suivants :

Au niveau national :

  • Pôle emploi,
  • Association pour l'emploi des cadres (APEC),
  • Mission locale,
  • Les Organismes Paritaires Agréés au titre du Congé Individuel de Formation (OPACIF) : UNIFAF, UNIFORMATION...
  • Cap Emploi (pour les personnes en situation de handicap).

En Bourgogne, un réseau d’organismes a été labellisé par le Conseil régional, pour le conseil aux salariés.

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences  permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation.

Un bilan de compétences peut être réalisé dans le cadre d’un conseil en évolution professionnelle (CEP). Les attentes sont alors définies conjointement par le bénéficiaire et son conseiller CÉP, en lien avec le prestataire externe.

Le bilan de compétences peut être réalisé « hors temps de travail » ou « sur le temps de travail » (dans ce cas, il est nécessaire de demander une autorisation d’absence à l’employeur, pour une durée de 24 heures maximum, consécutives ou non).

Il peut également être réalisé pendant l’arrêt maladie avec l’accord de la CPAM et du médecin conseil de la sécurité sociale. Le service social de la CARSAT peut accompagner le/la salarié(e) dans cette démarche.

A noter : il existe des bilans spécifiques « travailleurs handicapés » financés par l’AGEFIPH ou l’OETH. Par ailleurs, le CIBC Bourgogne sud propose un bilan de compétences & qualité de vie au travail, une solution d’accompagnement spécifique en prévention des RPS ou en reconstruction post BurnOut. (PDF)

Le dispositif OASIS

OASIS Handicap est un dispositif de pré-formation qui permet à des personnes en situation de handicap  d’accéder à une formation diplômante ou qualifiante dans l’intervention sociale et médico-sociale. Suivi en alternance, il propose aux stagiaires des actions de positionnement, de remise à niveau, de pré-qualification et de validation des compétences nécessaires à l’entrée dans une formation qualifiante. L’OETH est associée à l’UNAFORIS pour le déploiement du dispositif sur l’ensemble du territoire français.

En Bourgogne-Franche-Comté, il est porté par l’IRTS de Franche-Comté, avec la contribution de l’IRTESS Bourgogne.

Il permet l’accueil de 15 personnes en situation de handicap par institut de formation. Pour l’accompagnement des stagiaires, il est prévu que 210 heures soient consacrées à la partie pédagogique et 210h en immersion professionnelle (stage).

Pour en savoir plus :

Flyer dispositif OASIS (PDF)

Note de l‘IRTESS Bourgogne (PDF)

Outils consultables en ligne :

Par ailleurs, des outils numériques sont à la disposition des personnes  pour faciliter leurs recherches.

EMFOR propose sur le territoire régional Bourgogne Franche-Comté : un guide des lieux d’Accueil Information Orientation (A.I.O.), un accès à l’offre de formations, aux mesures et dispositifs  ainsi qu’à CLEOR, portail orientation, formation, emploi.

Des informations précieuses sont également disponibles sur le site EmploiStore de Pôle Emploi.

La mise en œuvre du parcours

Le parcours de formation

Une fois effectué le choix de la formation et de l’organisme qui la dispense, se pose la question des conditions dans lesquelles le /la salarié(e) va pouvoir réaliser cette formation :.

  • Quelles seront le cadre et les modalités de financement de cette formation et éventuellement des frais associés (frais de déplacement, par exemple) ? La rémunération sera-t’elle maintenue ?
  • La formation aura-t-elle lieu pendant ou en dehors de son temps de travail ? Rappelons également que, sous certaines conditions, avec l’accord de la CARSAT et du médecin conseil de la sécurité sociale, il est possible d’engager un parcours de formation pendant l’arrêt maladie. Le service social de la CARSAT peut accompagner le/la salarié(e) dans cette démarche.

AVERTISSEMENT

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel apporte des changements importants au niveau de la formation professionnelle continue. De nouveaux dispositifs vont être mis en place et leurs modalités ne sont pas encore entièrement connues.
Une mise à jour des informations sera effectuée au début de l’année 2019.

Parmi les différentes modalités de formation des salariés, citons :

Le plan de développement des compétences

Il va remplacer le plan de formation de l’entreprise. Les actions qui y seront inscrits devront se dérouler sur le temps de travail pour les formations oligatoires. Les éléments connus à ce jour sont indiqués sur le site d’Uniformation.

Le Compte Personnel de Formation :

Le CPF est alimenté chaque année depuis 2015, il a pour objectif de donner aux salariés les moyens de devenir acteurs de leur parcours professionnel. Les heures acquises sont mobilisables pour se former, y compris sans l’accord de son employeur. A partir de 2019, il sera valorisé en euros et non plus en heures.

Le Compte Personnel de Formation de Transition :

Le CPF de Transition prend le relais du Congé individuel de formation (CIF) qui permettait de se préparer à une reconversion et qui disparaît au 31 décembre 2018. Il financera une action de formation certifiante dans le cadre d’un projet de transition professionnelle.

Les modalités de fonctionnement de ce nouveau dispositif seront détaillées seront détaillées par décrets au cours du dernier quadrimestre 2018.

Les éléments connus à ce jour sont détaillés sur le site d’Uniformation.

La Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E.)

La Validation des Acquis de l’Expérience permet, à toute personne engagée dans la vie active, d’obtenir une certification professionnelle par la validation des acquis de son expérience, notamment professionnelle.

Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Attention, cette démarche nécessite un investissement important en temps (plusieurs étapes sont nécessaires) et elle a un coût.

Les points relais conseil VAE sont à la disposition de la personne afin de :

  • Déterminer si son projet relève ou non du dispositif VAE,
  • Identifier les diplômes, titres ou certificats en lien direct avec ses acquis professionnels et personnels,
  • Lui donner une information ciblée et détaillée sur le dispositif du ou des organismes valideurs concernés,
  • L'aider au montage financier,
  • Lui proposer un appui renforcé à la procédure déjà existante.

Brochure « la VAE et vous » du CIB Bourgogne sud (PDF)